Les cors aux pieds, pourquoi et comment les soigner?

Chaque jour, nos pieds nous portent, nous emmènent d’un endroit à l’autre, subissent des pressions, des frictions et divers autres traitements. Au milieu de cette activité constante, des cors peuvent se former. Ces petites callosités durcies sont non seulement inesthétiques mais peuvent aussi être très douloureuses. Heureusement, le podiatre est là, fort de son expertise, pour consulter et traiter ces inconforts.

Historique et Anatomie des cors aux pieds

Depuis des siècles, les cors aux pieds ont été un problème pour l’humanité. Au fil du temps, les chaussures mal adaptées, les longues marches et les postures inappropriées ont conduit à l’apparition de ces callosités. Anatomiquement, un cor est une accumulation de peau morte, souvent sur les orteils ou entre eux. Cette peau dure est une réaction de défense de l’organisme face à des frottements ou des pressions répétées.

Différents types de pieds, notamment ceux avec un hallux valgus (communément appelé oignon), sont plus susceptibles de développer ces cors.

Le pied à travers les âges

De la naissance à la vieillesse, nos pieds subissent de nombreux changements. Les pieds des enfants sont souples et nécessitent des chaussures bien ajustées pour soutenir leur croissance. À l’adolescence et à l’âge adulte, les pieds sont soumis à de plus grandes contraintes, surtout si l’on pratique des activités sportives. En vieillissant, le pied tend à perdre sa graisse protectrice et sa flexibilité, augmentant ainsi les risques d’affections telles que les cors aux pieds.

 

Comment se forme un cor plantaire ?

Réaction à la pression et au frottement : Lorsque certaines zones du pied sont soumises à des pressions ou des frottements répétés, comme cela peut être le cas avec des chaussures mal ajustées ou des déformations osseuses, l’épiderme réagit en produisant des cellules à un rythme plus élevé. Cette production accélérée de cellules de la peau est une tentative du corps de protéger les couches plus profondes de la peau des dommages potentiels.

Épaississement de l’épiderme :

Cette production accélérée de cellules conduit à l’épaississement de l’épiderme dans la zone affectée. Cet épaississement est ce que nous reconnaissons comme un cor.

Localisation du cor au pied :

Les cors plantaires se forment généralement sur les zones du pied qui subissent le plus de pression, comme la plante du pied (particulièrement sous les métatarsiens) et le dessus des orteils. Ils peuvent également se développer entre les orteils, où ils sont souvent appelés «œils de perdrix» en raison de leur texture plus douce causée par l’humidité présente entre les orteils.

 

Symptômes et Signes des cors aux pieds

Les cors aux pieds se manifestent par des zones épaisses de peau, souvent sur les orteils ou entre eux. Certains sont doux, d’autres durs. Les durillons, par exemple, sont des callosités qui se forment sur les parties du pied qui subissent le plus de pression. Un œil de perdrix est un type particulier de cor qui se développe entre les orteils.

Il est crucial de différencier les cors des autres affections podales pour assurer un traitement adéquat.

Par exemple, les verrues plantaires, qui sont causées par un virus, peuvent ressembler à des cors, mais nécessitent une approche thérapeutique différente. Les oignons, ou hallux valgus, sont des déformations du gros orteil qui peuvent également être confondus avec des cors aux pieds en raison de la formation de callosités.

Plusieurs facteurs contribuent à l’apparition des cors aux pieds.

La génétique joue un rôle, mais les chaussures inadaptées sont souvent le principal coupable. Les frottements et la pression causés par des chaussures trop serrées ou mal ajustées peuvent entraîner la formation de cors ou d’œil de perdrix. Les athlètes et les personnes ayant un emploi nécessitant de marcher constamment sont particulièrement à risque. En outre, des conditions comme l’hallux valgus augmentent les chances d’apparition de ces callosités.

 

Activités à risque

Certaines professions et activités sportives augmentent le risque de développer des cors. Les danseurs, dont les pieds subissent d’énormes contraintes, les randonneurs qui marchent de longues distances, ou les serveurs qui passent de longues heures debout, sont tous susceptibles de développer des problèmes de pieds.

 

Biomécanique

La biomécanique du pied est complexe. Les déséquilibres, comme un mauvais alignement des orteils ou une distribution inégale du poids, peuvent créer des zones de pression et de friction. Ces zones sont alors plus susceptibles de développer des cors, des callosités ou des durillons.

Bien que rares, les enfants ne sont pas à l’abri de développer des cors. Les raisons sont variées : chaussures mal ajustées, activités physiques intenses, ou même des problèmes de pieds héréditaires.

Les enfants ayant une démarche anormale ou ceux nés avec certaines déformations des pieds sont également plus susceptibles d’en développer. Le traitement des cors aux pieds chez les enfants nécessite une approche douce, évitant des méthodes agressives, et mettant l’accent sur la prévention, comme le choix des chaussures appropriées et l’encouragement à une bonne hygiène des pieds.

 

Prévention contre les cors aux pieds

Le meilleur remède est la prévention. Choisir des chaussures adaptées à la forme et à la taille de ses pieds est essentiel. Les semelles orthopédiques ou les orthèses plantaires peuvent aider à distribuer le poids uniformément, réduisant ainsi la pression sur les zones sensibles. Éviter les chaussures à talons hauts ou trop serrées est également crucial.

Avec le temps, les chaussures ont évolué, passant de simples protections contre les éléments à des déclarations de mode. Malheureusement, le design moderne ne priorise pas toujours le confort ou la santé du pied. Les chaussures étroites, à talons hauts ou mal ajustées peuvent causer une multitude de problèmes, y compris la formation de cors.

 

Traitement des cors aux pieds par le podiatre

Lorsqu’on consulte un podiatre pour un cor au pied, celui-ci commence par une évaluation complète. Il examine la biomécanique du pied, identifie les zones de pression et détermine les causes sous-jacentes. Le podiatre peut utiliser des outils spécialisés pour retirer en toute sécurité les cors et les callosités. De plus, il peut recommander ou confectionner des semelles orthopédiques ou des orthèses plantaires adaptées pour éviter la réapparition de ces cors.

Débridement :

Le débridement est l’une des principales techniques utilisées par les podiatres pour traiter les cors. Il s’agit d’une méthode mécanique qui consiste à enlever soigneusement la peau épaissie ou les callosités à l’aide d’instruments chirurgicaux stériles. Le processus est minutieux et doit être effectué avec précaution pour éviter d’endommager les tissus sains environnants.

Préparation : Avant le débridement, le pied est d’abord nettoyé et désinfecté pour minimiser le risque d’infection. L’utilisation d’une solution antiseptique est courante à ce stade.

Procédure : En utilisant un scalpel ou un autre outil chirurgical, le podiatre retire délicatement la couche supérieure du cor. Les gestes sont précis pour éviter toute coupure ou lésion des tissus voisins.

Après le débridement : Une fois le débridement terminé, le pied est à nouveau nettoyé. Le podiatre peut également appliquer une pommade antibiotique et un pansement pour protéger la zone traitée.

*Asepsie : L’asepsie est cruciale pour prévenir les infections pendant et après le traitement. Les instruments utilisés pour le débridement sont stérilisés avant chaque utilisation. De plus, le podiatre porte des gants stériles et utilise des solutions antiseptiques pour nettoyer le pied avant, pendant et après la procédure.

Voici des exemples de médicaments topiques souvent utilisés

Acide salicylique : L’un des traitements topiques les plus couramment utilisés pour les cors plantaires. L’acide salicylique aide à ramollir et à décomposer la kératine, la protéine qui forme la majeure partie des cors. Les préparations peuvent varier en concentration, et sont souvent disponibles sous forme de patchs, de liquides ou de gels.

Cantharidine (verrue plantaire ou cor étranger) : Ce médicament est principalement utilisé pour traiter les verrues, mais il est aussi efficace pour les cors en raison de ses propriétés caustiques. Il provoque une formation de cloque, ce qui entraîne ensuite la mort des tissus, permettant à la verrue ou au cor d’être éliminé.

Autres traitements : Il existe d’autres agents kératolytiques qui peuvent être utilisés pour traiter les cors, notamment l’acide lactique et l’urée. Ces agents aident à ramollir et à décomposer la kératine, facilitant ainsi l’élimination des cors.

 

Comment les orthèses aident à prévenir les cors aux pieds ?

Elles sont destinées à corriger des désalignements anatomiques, redistribuer la pression exercée sur le pied lors de la marche et offrir un soutien supplémentaire aux zones nécessaires. Quand il s’agit de cors, les orthèses jouent un rôle crucial à la fois dans le traitement et la prévention.

1.     Redistribution de la pression : Une des principales causes des cors est la pression excessive sur certaines zones du pied. Les orthèses sont conçues pour redistribuer cette pression, en évitant que trop de force soit exercée sur des points spécifiques, réduisant ainsi le risque de formation de cors.

2.     Correction des désalignements : Les désalignements du pied, tels que la pronation excessive ou la supination, peuvent contribuer à la formation de cors. Les orthèses aident à aligner correctement le pied, assurant une répartition uniforme du poids sur toute la surface du pied.

3.     Réduction des frottements : En stabilisant le pied et en prévenant les mouvements indésirables à l’intérieur de la chaussure, les orthèses peuvent réduire le frottement qui peut autrement contribuer à la formation de cors, en particulier entre les orteils.

4.     Adaptation aux activités spécifiques : Les orthèses peuvent être conçues pour répondre aux besoins d’activités spécifiques. Par exemple, un coureur pourrait avoir besoin d’une orthèse qui offre un soutien accru à l’avant-pied, tandis qu’un joueur de basketball pourrait nécessiter une orthèse qui aide à stabiliser la cheville.

5.     Confort accru : En plus de prévenir la formation de cors, les orthèses plantaires peuvent augmenter le confort général lors de la marche, de la course ou de la réalisation d’activités quotidiennes.

Il est essentiel de noter que le succès d’une orthèse dépend en grande partie de son adaptation correcte. Une orthèse mal adaptée peut exacerber les problèmes existants ou en créer de nouveaux

 

Qui?

Les sportifs, notamment ceux qui souffrent de capsulites dans les pieds, sont particulièrement susceptibles de développer des cors aux pieds. Les personnes âgées, dont la peau est plus fine, peuvent également être plus à risque. Comme mentionné précédemment, ceux qui marchent beaucoup dans le cadre de leur travail ou qui portent constamment des chaussures inadaptées sont également des candidats probables.

Les cors au pied, bien que courants, peuvent causer une gêne importante, la prévention, grâce à des chaussures adaptées et une attention régulière à nos pieds, est essentielle. Mais quand ces callosités apparaissent, il est rassurant de savoir que le podiatre est là, armé de son expertise, pour traiter et conseiller.

Articles similaires

La Mycose des ongles, un ennemi silencieux

La Mycose des ongles, un ennemi silencieux

Les mycoses des ongles, également connues sous le terme onychomycose, constituent une pathologie fréquente rencontrée par les podiatres dans leur pratique quotidienne. Cette affection, souvent méconnue ou négligée par le public, peut pourtant...

Verrues plantaires : Comprendre, traiter et prévenir

Verrues plantaires : Comprendre, traiter et prévenir

Les verrues plantaires, un fléau aussi vieux que la médecine elle-même continue de troubler ceux qui en souffrent. Causées par le virus du papillome humain (HPV), ces lésions cutanées, bien que généralement bénignes, peuvent causer une gêne...